10 Restaurants à essayer à Montréal si vous êtes un amoureux du design!

Chaque année, plusieurs designers et architectes de partout au Québec soumettent leurs projets aux GRANDS PRIX DU DESIGN, ce concours annuel visant à mettre en lumière le talent des designers, des architectes et des architectes paysagistes d’ici et d’ailleurs. Au fil des années, plusieurs restaurants de Montréal ont remporté des prix, que ce soit pour leur esthétisme, leur innovation ou leur expérience immersive. Nous vous présentons donc 10 restaurants design situés dans la grande métropole que vous devez absolument visiter!

Rosélys, Hotel Fairmount

Mélange d’élégance parisienne et de style anglais, le restaurant Rosélys est quant à lui d’une sophistication pragmatique. Les différentes couleurs, très bien dosées, se marient à une architecture art déco, très bien maîtrisée. Une belle évolution qui fait le pont entre l’institution du lieu et une modernité créative, inspirée, contemporaine et audacieuse. Pour sa part, le projet de luminaire de la réception de l’hôtel a consisté à assembler 6 720 triangles de verre sur 120 plaques carrées rétroéclairées pour créer un lustre de 40 pi de largeur. Ce projet grandiose, d’esprit vintage, transmet bien le classicisme et l’authenticité du Québec des années 1970.

The Standard

Ce café de Westmount a l’élégance d’une jolie bijouterie qui invite le client à se sentir privilégié. Le souci du détail et de la retenue divulgue le travail intense du dessin signant un design contrôlé au minimalisme sophistiqué. Un espace maîtrisant l’équilibre des proportions et l’alignement des éléments architecturaux dans une parfaite symétrie.

Le mobilier sur mesure, le plan de travail en quartz blanc et la vitrine aérienne à viennoiseries conversent avec le motif à chevron du plancher en hickory et le tissu des fauteuils imitant les poils de poney, dans une opposition harmonieuse ponctuée des incursions lumineuses de laiton. On imagine aisément la silhouette d’Audrey Hepburn réinventant la scène mythique de Breakfast at Tiffany’s dans cet écrin noir raffiné, bercé par une lumière crémeuse.

Boutiques au Pain Doré

Comme la main qui suit le contour de la corbeille à pain pour extraire une miche chaude, le client de la boulangerie Au Pain Doré du chemin de la Côte-des-Neiges suit intuitivement la trame d’un design enveloppant. Attiré d’abord par l’odeur du pain et l’arôme du café, il découvre au rythme de ses pas un espace longitudinal dont le plafond donne la mesure.

Formé d’un enchaînement imprévisible de lattes de peuplier disposées selon les besoins d’éclairage et de ventilation, l’incontournable lambris constitue le fond duquel se détachent des éléments marquants. Soutien structurel du plafond, une ossature disposée perpendiculairement ajoute à la cadence omniprésente de l’ensemble. Aux murs, présentoirs d’aliments, tablettes de produits, banquettes et comptoirs dépendent tous de cette charpente.

Dans ces 1 500 Pi² à la mode européenne, les buveurs de café flânent au côté des acheteurs de pain. Un mariage qui brille par sa complémentarité tout en ajoutant un dynamisme contemporain à la boulangerie traditionnelle. Une union où le bois, le blanc, le noir et le gris pâle s’agencent harmonieusement pour servir deux desseins.

Mamie Clafoutis

Dans un environnement de facture moderne, une multitude d’éléments ressortent de l’ensemble comme pour rompre de ce qui aurait pu autrement être un café comme un autre. Ces détails du décor sont autant de clins d’œil qui viennent rappeler le charme discret d’une accueillante maison de campagne d’époque. Bien dosée, cette allusion sympathique à un autre temps est en fait une relecture contemporaine d’éléments traditionnels. Elle se traduit notamment par une collection harmonieuse et savamment combinée de papiers peints aux motifs éclectiques. On la retrouve également dans la couche de blanc immaculé recouvrant le majestueux piano, ou dans le mur de bois brut parfaitement dépareillé.

Plusieurs zones se distinguent, dans ce lieu où chacun peut déambuler, flâner ou travailler à son rythme. De l’espace comptoir qui attire les regards à celui de la table communale, en passant par le coin des tables pour deux, ces différents sous-espaces peuvent accommoder le gourmand comme le travaillant, les jeunes et les moins jeunes.

Crew Collectif et Café

Située dans l’ancienne Banque Royale de la rue Saint-Jacques à Montréal, la nouvelle entreprise en haute technologie Crew a relevé deux défis pour ses bureaux et son. Premièrement, trouver des solutions architecturales permettant d’établir des frontières entre les différents usages de la société; deuxièmement, une immense et magnifique intégration respectant l’espace sculptural original.

Le dialogue entre passé et présent s’édifie tel un héritage qui respecte l’empreinte de l’histoire tout en posant la marque contemporaine de notre époque.

Restaurant Maneki

Bienvenue au Maneki du quartier Hochelaga, où les grands stéréotypes culturels asiatiques se contrastent de manière ludique. Accessible aux petits budgets, le charmant restaurant est sans prétention.

Néons lumineux et chansons pop détonnent des plats traditionnels, et des affiches de personnages célèbres créent une ambiance décontractée aux référents culturels éclectiques. Le bleu électrique confère au lieu une audace et complète la signature intérieure contemporaine. Le mobilier est pensé pour laisser place aux interactions, et l’éclairage en zigzag rythme l’espace ǽrien.

Marusan Comptoir Japonais

C’est par un design clair et précis que ce restaurant japonais, à l’espace à la base ingrat et difficile, a été transformé. S’adressant à une clientèle urbaine, sa conception minimaliste se résume en trois éléments : toile de fond neutre et subtile; menuiserie sculpturale pour la banquette se dépliant sur la surface; et lanterne rappelant la tradition de l’art japonais.

Ce design novateur crée une ambiance de jour différente de celle de nuit.

Fiorellino

Cette redéfinition de la trattoria traditionnelle inspire la convivialité et le confort instantanément. L’aire ouverte, où trône un superbe four à bois, met en place une interaction entre les artisans et les clients et alimente ainsi la vie du restaurant. La singularité et la justesse du mobilier ainsi que le choix des couleurs et les motifs du carrelage apportent un vent de fraicheur à un concept habituellement classique.

IZAKAYA KINOYA

Ce lieu événement est ancré dans l’environnement urbain par son caractère hyper brut, ses dessins arts de la rue et aussi par son côté underground. Les drapeaux bloquant la vue extérieure évoquent aussi le côté un peu canaille des izakaya japonais.

Le nouveau IZAKAYA KINOYA est un concept audacieux et assumé qui ne peut susciter qu’une vive réaction : que l’on aime ou non cet espace, sa direction artistique est maîtrisée, et les formes et volumes déployés ont fait l’objet d’une recherche poussée et donne à l’ensemble une grande cohérence. Dans ce restaurant, une coquille a été modulée à l’intérieur d’une coquille. Cette sculpture habitable angulaire unique, en plus de générer une expérience, créée des coins plus intimes dans l’aménagement. L’asymétrie de l’ensemble est dynamique.

L’utilisation presque qu’exclusive du bois de grange pour la réalisation du projet, principalement de l’épinette blanche, vaut au projet d’être récipiendaire également du prix valorisation du matériau bois dans un aménagement intérieur. Les propriétés acoustiques du bois et l’ambiance feutrée qu’il insuffle sont un atout pour le projet. Il a aussi permis une découpe précise et un assemblage relativement rapide malgré la complexité de l’ouvrage.

Patrice Pâtissier

Patrice Pâtissier, installé dans la rue Notre-Dame Ouest, dans la Petite Bourgogne, un peu à l’est de la rue Charlevoix, n’est pas une pâtisserie blanche et rose comme des dragées de baptême.

On y pénètre dans un lieu à saveur de nordicité contemporaine avec une âme ponctuée de bois et jazzée par un mur mandarine dans la cuisine, qui amène une joie de vivre et un aspect rafraîchissant.

Le but ? Apporter une touche légèrement masculine, mais à la fois chaleureuse et conviviale à l’aménagement de l’espace.

L’œil s’y régale, car le client peut observer par la grande baie vitrée les pâtissiers et cuisiniers à l’œuvre dans ce bel environnement. Plus raffinées encore, de grandes portes coulissantes dans la salle à manger dévoilent la pièce où se déroulent les cours de cuisine.

À noter : une bibliothèque remplie de livres de cuisine et les créations pâtissières de Patrice se côtoient agréablement dans ce décor gourmand et urbain.

Gâtez vos papilles gustatives et régalez-vous tout en appréciant le design et l’architecture unique de ces restaurants à couper le souffle. Vous ne pourrez certainement pas résister à leur charme singulier. Pour obtenir les coordonnées de tous ces beaux endroits, rendez-vous au www.sidim.com/mtl-design/.